Search
  • worldwinewomen2019

"L'Envers du Vin" : Peps et audace dans le Valais Suisse

Un lieu de rencontre


Suze - La - Rousse, un village de 2000 habitants mais qui représente un carrefour en termes de connaissance et de rencontres.

L’université du vin (là où nous avons été formées), c’est un château entouré de vignes qui reçoit beaucoup de nationalités, des femmes et des hommes venant de France et du monde, puis repartent avec une direction: le vin.


Si j’introduis Suze la Rousse ici, c’est pour vous présenter la cave Mandolé : Chiara et Lisa, qui représentent superbement l’esprit de Suze.

Géraldine Gosseau, la directrice de notre Université de formation nous a renseigné le contact de Chiara, qui s’était formée quelques années plus tôt dans le certificat de Sommelier caviste conseil. Après une journée de vendange pluvieuse, nous l’avons rencontrée.


A mon sens, cette rencontre d’une Italienne et d’une Belge en Suisse, nous a permis de renouer avec la magie de Suze. C’est toujours mystique de voir où ont pu atterrir d’anciens élèves.

Leur domaine se trouve à 4 km de notre village de résidence.


Des vigneronnes pétillantes


Chiara et Lisa, un couple de jeunes femmes audacieuses qui sont les propriétaires de la cave Mandolé, après leur rachat il y a deux ans.


Chiara est d’origine italienne. Elle a beaucoup voyagé.

Elle a d’abord suivi des études de marketing qui l’a amené à travailler dans divers pays comme Paris et Londres. Déjà consommatrice de vin, c’est à Londres qu’elle rencontre Lisa qui baigne déjà dans cet univers. A force d’intérêt et de curiosité, au fil de leurs discussions, Chiara se lance dans la formation de sommelier-caviste conseil à Suze-La-Rousse.

Ici, c’est une révélation pour Chiara et elle se retrouve passionnée par ce monde qui éveille les sens et le vin devient une vocation.






Lisa est d’origine Belge, elle à un bagage de 3 diplômes : un de sommellerie–œnologie, un diplôme de viticulture et un master en biochimie et biotechnologie.

Elle a de multiples expériences professionnelles et à eu la chance de travailler en Toscane, dans le Valais Suisse, en Oregon, en Australie en Nouvelle Zélande, à Saint Emilion.

Cette année, Lisa a participé au concours SwisssKills. C’est un concours qui se déroule à Bern afin de promouvoir 150 métiers professionnels, permettre a des jeunes de venir découvrir et rencontrer des personnes de la profession. C’est une superbe occasion de pouvoir échanger, partager son métier et aussi rassurer les jeunes viticultrices/vigneronnes en devenir qui se questionnent sur le métier trouvé trop dur, trop physique.

C’est Lisa qui remporte fièrement la médaille d’or SwissKills pour le métier de viticultrice.



La nouvelle identité de la cave Mandolé


Durant toute la rencontre nous sommes bercées par des sonorités d’accent Italien et Belge en Suisse.

Pour nous, voir deux femmes aussi jeunes diriger un domaine avec un parcours de vie rythmé de voyages nous inspire d’autant plus.


Leur complicité se ressent, et l’organisation de la gestion du domaine se fait de façon complémentaire. Chiara organise toute la partie commerce, promotion de la cave, vendanges, mais rajoute aussi son grain de sel au sein de la cave qui est plutôt géré par Lisa.




Leur personnalité de voyageuse se discerne à travers leur manière de travailler.


Elles travaillent avec un illustrateur Français pour leur prochaines étiquettes, sont en contact

avec des Américaines de l’Oregon pour s’inspirer de leur expérience en pétNAT.

Ce qui nous a beaucoup marqué avec Zoé dans leur fonctionnement, c’est qu’elles ne reculent devant rien.


Elles veulent laisser parler leur créativité dans leur travail avec par exemple la confection de vin orange qui s’est avéré difficile en termes de logistique : Choisir des bouteilles bourguignonnes, de 50 cl, transparente pour laisser apparaître la jolie couleur de la cuvée, le tout avec des bouchons a vis.

Celà fût une épreuve mais elles sont très contentes du résultat et de pouvoir proposer un produit moins commun sous cet angle.


Elles foncent et assument leur choix.



Pour autant, Chiara et Lisa ne sont pas borderline et avaient conscience de l’enjeu de deux étrangères venant s’installer dans le Valais traditionnel suisse. Au départ leur souhait était de s’installer en Italie pour qu’une des deux soit considérée comme locale, afin de faciliter leur lancement. Le rachat du domaine n’ayant pu aboutir, elles ont posté une annonce dans le journal local du Valais, et en ont visité plus d’une vingtaine !


Ce fut le coup de cœur pour la cave Mandolé ! L’entente avec les frères Thétaz (anciens propriétaires) est tout de suite bonne. Par respect pour l’aspect culturel et pour s’intégrer dans un réseau déjà existant, elles ont choisi de collaborer avec les anciens propriétaires de la cave avant de cheminer seul. Cela fait aujourd’hui presque deux ans dans le fonctionnement de la cave, l’analyse du marché local, les ventes...etc


Aujourd’hui Chiara et Lisa sont totalement intégrées à Sion. Elles ne regrettent en rien d’avoir posé bagages dans ce vignoble de montagne et se réjouissent de la diversité des terroirs comme des cépages autochtones qui s’avèrent être un immense terrain de jeux.


C’est ce qu’elles préfèrent : valoriser et faire rayonner les cépages de la région par une vinification de monocépage.






On a goûté …



L’Humagne rouge, cépage autochtone du Valais est mis à l’honneur dans cette cuvée. Intense au nez, il nous a séduit par ses notes de fruit bien mûr, un côté sauvage et profond. Bien que structuré, la souplesse des tanins s’harmonisait à merveille au gras de la charcuterie et de la tomme locale, toutes aussi délicieuses. Trois produits de terroir pour accompagner un merveilleux moment.


Aujourd’hui les deux vigneronnes veulent sauvegarder l’identité de la cave Mandolé, tout en y ajoutant leur fraîcheur, leur fougue qui redonnera de l’élan, un nouveau souffle au vignoble valaisan.



Lisa et Chiara, peps et audace

71 views0 comments